Chirurgie esthétique : connaissez-vous l’abdominoplastie ?

Pour ceux et celles qui souhaitent retrouver un ventre plat, la chirurgie esthétique propose aujourd’hui de multiples solutions efficaces. L’abdominoplastie est l’une d’entre elles. En avez-vous déjà entendu parler ? Découvrez ici ce dont il est question et le type de patient pour lequel cette intervention est la plus adaptée.

L’abdominoplastie : de quoi s’agit-il ?

La plastie abdominale ou abdominoplastie est l’une des interventions de la chirurgie plastique et esthétique abdominale les plus pratiquées aujourd’hui en clinique. Elle permet de répondre au besoin de la multitude des patients, dont la peau du ventre a été d’une manière ou d’une autre abîmée par des grossesses, des variations de poids ou une chirurgie bariatrique (by-pass gastrique, sleeve gastrectomie ou chirurgie de l’amaigrissement par anneau gastrique).

A lire aussi : Comment choisir son thé minceur ?

Avec l’abdominoplastie, on peut retendre la peau du ventre et en même temps intervenir selon les cas sur les muscles sous-jacents (si ceux-ci sont distendus) afin d’affiner la taille du patient et lui permettre de retrouver une silhouette harmonieuse.

Cette intervention doit être de préférence réalisée par un chirurgien esthétique professionnel. Il est alors conseillé de se tourner vers un cabinet spécialisé en chirurgie et médecine esthétique du visage et du corps si l’on souhaite se lancer.

A découvrir également : Vaping : Plus qu'une simple mode

Comment se déroule cette intervention chirurgicale ?

Pour une abdominoplastie, la technique opératoire adoptée par le chirurgien dépend de plusieurs paramètres comme la morphologie générale, l’importance de la surcharge graisseuse, l’état de la peau, la tonicité des muscles abdominaux, les aspirations et les attentes du patient.

Comme l’explique le Docteur Réau, l’abdominoplastie consiste à retirer une large portion de la peau située entre l’ombilic et le pubis. La peau se trouvant au-dessus du nombril est ensuite « redrapée » ou en quelque sorte étirée vers le bas afin de reconstituer la paroi abdominale avec une qualité de peau meilleure. Tout ceci se déroule sous anesthésie générale. Durant l’opération, une liposuccion peut être associée afin de retirer la graisse en excès et remettre en tension les muscles distendus.

Pour une plastie abdominale, deux incisions sont généralement réalisées. La première a lieu au niveau de l’implantation des poils pubiens. C’est une incision plus ou moins longue selon la localisation et l’importance de la peau à retirer. Elle laisse une cicatrice transversale sus-pubienne. La seconde incision s’effectue autour de l’ombilic. Elle laisse une cicatrice circulaire péri-ombilicale.

À la fin de l’intervention, un pansement modelant est réalisé avec la mise en place d’une gaine de contention. Les cicatrices sont surveillées de près durant les semaines qui suivent la chirurgie. Un an ou trois ans suffisent pour qu’elles s’estompent entièrement. Une bonne cicatrisation dépend principalement de l’état de santé du patient ou de son hygiène de vie. En cas d’obésité, de diabète ou de tabagisme, ce processus peut être donc entièrement compromis.

abdominoplastie chirurgie plastique

L’abdominoplastie : pour qui ?

La plastie abdominale concerne une catégorie de personnes spécifique. Celles-ci doivent nécessairement remplir un certain nombre de critères :

  • subir une perte de poids provoquée par un régime ou des règles hygiéno-diététiques,
  • subir une perte de poids à la suite d’une chirurgie bariatrique (by-pass gastrique ou sleeve gastrectomie),
  • éprouver une indisposition suite aux séquelles d’une chirurgie abdominale,
  • ressentir les séquelles de la grossesse ou des accouchements.

Ces critères sont déterminants pour cette forme d’intervention chirurgicale. Lorsqu’ils sont remplis, un appui financier de la sécurité sociale peut vous être accordé, car l’intervention est alors admise comme une chirurgie plastique et reconstructrice. Le cas échéant, cela est perçu comme une simple chirurgie esthétique ; le genre d’opération qui ne bénéficie pas de la participation de la sécurité sociale. On parlera alors d’une atteinte modérée ne nécessitant pas forcément une transposition de l’ombilic. Dans ce cas, il est question tout simplement de plastie abdominale localisée ou de mini-abdominoplastie ou encore de mini-lifting abdominal.

Avant l’abdominoplastie, il est indispensable que toute surcharge de poids de type obésité soit traitée conformément aux règles d’hygiène diététiques. Cela permet de réduire les risques liés à l’intervention et d’obtenir un bon résultat. Lorsque les conditions sont toutes remplies, la cicatrice laissée au niveau du pubis est horizontale, transparaît peu et peut plus tard être cachée facilement par les sous-vêtements. De même, durant l’opération, les vergetures situées au-dessous de cette cicatrice seront beaucoup plus facilement supprimées.

Quelques variantes de l’abdominoplastie

D’autres formes de chirurgie plastique et reconstructrice se rapprochent énormément de l’abdominoplastie. Ce sont en quelques sortes ses variantes. Il s’agit du mini-lifting abdominal ou mini-abdominoplastie, une intervention qui consiste à remettre en tension la peau localisée sous le nombril sans pour autant le toucher. Il est privilégié lorsque l’excédent cutané est faible et principalement situé en dessous du nombril.

Il y a ensuite le bodylift ou abdominoplastie circulaire qui permet de traiter les excédents cutanéo-graisseux qui atteignent également le dos. À l’opposé de la plastie abdominale, le bodylift encore appelé la dermolipectomie circulaire corrige le problème de la peau et de la graisse au niveau de toute la ceinture abdominale.

Ces deux variantes fonctionnent suivant le même principe que l’abdominoplastie. Elles sont en réalité les plus proches de la forme classique de ce type d’opération chirurgicale.

Articles similaires