En thérapie saison 2 : Les meilleurs moments de la série

La série «En thérapie» sortie il y a quelques années a connu un succès fracassant à cause de ses histoires et ses scènes qui se rapportent beaucoup a la réalité. Ainsi, dans sa saison 2 sortie en 2022, on va assister à des nouvelles séances de thérapie du Dr Philippe Dayan, les unes plus intéressantes que les autres avec plein de rebondissements. Voyons dans cet article, les meilleurs moments de cette saison 2.

Lorsque le personnage Lydia Ronsard confie au Docteur Dayan d’être atteinte du cancer de sein à 22 ans

Un matin à 9h, la nouvelle patiente du psychanalyste, Lydia Ronsard, incarné par Suzanne Lindon se présente à lui. Après, 12 minutes 31 secondes passées dans l’épisode, l’étudiante pose la question : « Il y a beaucoup de gens qui viennent vous voir avec un vrai gros problème ? ». Comme il en a l’habitude, le psy lui demande délicatement de s’exprimer sur son «vrai problème».

A voir aussi : Comment nettoyer votre culotte menstruelle avec du percarbonate de soude: les astuces simples pour garder votre intimité en sécurité

Du coup, prise de larmes, elle prit une feuille dans son carnet où elle dessine ses plans d’apprentie architecte et elle écrivit le «vrai problème», plia la feuille en quatre et la tendit au docteur.

Celui-ci après lecture lui demanda : « Comment vous sentez-vous ? »et ensuite « Vous avez appris ça il y a combien de temps ? », « De quel cancer s’agit-il ? ». La jeune Lydia, frustrée , refusa de répondre et lui dit : « J’avais juste besoin de le dire à quelqu’un ». Ce qui laisse à comprendre que personne n’est au courant qu’elle est atteinte d’un cancer du sein de stade 2 ? »dans sa famille.

A lire aussi : Les bouilloires à température réglable, un bon investissement pour votre santé !

Elle précisa la façon dont elle a appris brusquement la nouvelle après avoir été aux urgences pour une aggravation des symptômes du coronavirus qu’elle avait contracté. Elle n’avait pas informé ni ses parents, ni son ex-copain pour ne pas être prise par pitié. Le pire est qu’elle déclara ne pas sûre de vouloir entamer un traitement par chimiothérapies alors qu’elle n’avait plus assez de temps devant elle.

Lorsque Robin révèle être victime de harcèlement scolaire à cause de son poids

Dans cette scène, le docteur Dayan va recevoir en thérapie de couple, Robin et ses parents Léonara et Damien. Ces derniers étaient déjà venus pour une séance de thérapie dans la saison précédente. La raison de leur présence était cette fois, le comportement de Robin, âgé de 11 ans : un pré-adolescent sensible, vif, mais parfois agressif, sur la défensive.

Alors, Robin avait des problèmes liés à la crainte de contracter la Covid-19. Il avoua qu’il se sentait bien mieux en confinement, lorsqu’il faisait cours à distance, et qu’il urine dans son lit, quand il fait des cauchemars, ou encore, qu’il rêve d’une cape d’invisibilité. Tout anxieux, avec son masque, il inonde ses mains de gel hydroalcoolique.

Pendant ce temps, les parents avec l’aide du Psy révèlent à leur fils leur intention de divorcer. Voyant l’enfant tout en larmes, le psy invita ses parents à attendre leur fils dehors. Il profita donc pour discuter avec lui.

C’est là qu’il avoue qu’il subit du harcèlement de la part de ses camarades à cause de son poids. Jusqu’à ce que ces derniers déclarent que les personnes avec plus de poids ont plus de chance de mourir de la COVID-19. Il posa même la question «Est-ce que vous me trouvez gros ?». Ainsi, le psy le rassura dans la discussion et on voyait bien l’enfant attristé qui avait non seulement peur de mourir, mais aussi, il était complexé par son poids et de surcroît ses parents qui veulent divorcer.

Articles similaires