Quel âge pour une greffe de cheveux ?

Pour lutter contre la chute des cheveux, il existe une solution appelée greffe de cheveux. C’est une intervention chirurgicale qui a pour but de récupérer et de préserver les cheveux. Mais avant de faire une telle opération, il est important que le médecin examine le patient et détermine si celui-ci est en état de subir une greffe capillaire notamment compte tenu de son âge. Mais alors, à quel âge pourrez-vous vraiment effectuer une greffe capillaire ? C’est ce qu’on verra dans cet article.

Comment se déroule une greffe de cheveux ?

Deux techniques sophistiquées sont principalement utilisées pour la greffe de cheveux en Turquie, il s’agit du FUE et du FUT. La différence entre ces techniques de greffe se situe essentiellement dans la progression de la calvitie. Elles sont donc appliquées en fonction de chaque cas.

A découvrir également : Comment se faire rembourser l'orthodontie chez l'adulte ?

Le FUE ou Follicular Unit Extraction est la méthode qui consiste à prélever le bulbe au niveau de la partie donatrice de la tête. Ces bulbes sont ensuite implantés sur les endroits en partie dégarnis du patient. Ce type d’implantation capillaire n’est pas conseillé pour les surfaces étendues. On obtient alors un résultat normal, dépourvu de toute cicatrice. Ce qui reste définitif au bout d’un an à peu près, après la greffe de cheveux.

Le FUE ou Follicular Unit Transplantation est une méthode de greffage dite de transplantation en bande. Celle-ci consiste à prélever un côté du cuir chevelu se situant au plan arrière de la tête. Un prélèvement à partir duquel sont transplantés les greffons sur les parties dépourvues de cheveux. Cette méthode est également appelée microgreffe de cheveux à densité normale.

Lire également : Comment faire surmonter la peur du vaccin à votre enfant ?

Greffe capillaire : pour les 20 à 30 ans

L’âge est un critère déterminant à considérer lorsqu’on envisage de faire une greffe de cheveux. En effet, les chutes capillaires les plus importantes se manifestent entre 20 – 30 ans et 50 – 60 ans.

Autrefois, on recommandait de retarder le plus tard possible, avant de procéder à une transplantation de cheveux par voie FUT. En réalité, les docteurs mettaient en garde les jeunes hommes souffrant de calvitie dès leur plus jeune âge contre cette méthode de greffe. Car si la perte de cheveux continue à évoluer, il y a de fortes chances que leur cicatrice devienne visible.

Mais aujourd’hui, la technique FUE offre la possibilité aux jeunes personnes de faire les coupes de cheveux qu’elles souhaitent, puisque cette méthode de greffe de cheveux ne provoque aucune cicatrice sur le cuir du chevelu. Ainsi, la transplantation capillaire n’a pas d’âge limite.

Greffe capillaire : pour les 60 à 50 ans

Lorsque la calvitie devient permanente, les personnes âgées de 50 – 60 ans peuvent recourir aux deux méthodes d’implantation de cheveux (FUE ou FUT). Les patients sont orientés vers le meilleur choix compte tenu :

  • Du profil ;
  • De la densité de cheveux ;
  • De la qualité de cheveux ;
  • Et de plein d’autres facteurs pour une greffe de cheveux réussie.

Greffe capillaire : pour les jeunes ayant moins de 18 ans

Pour ce qui est des enfants ou des adolescents, la transplantation de cheveux est bien possible sous certaines conditions. Même si les médecins n’encouragent pas cette pratique, ils reconnaissent tous que cette opération est possible.

Voyons quelques conditions qui doivent être réunies avant la réalisation de la greffe sur un mineur :

  • La chute de cheveux a provoqué un important choc psychologique ;
  • Obtenir l’accord des parents ou des représentants légaux.

Depuis les incroyables évolutions techniques et technologiques en Turquie, les opérations de greffe de cheveux sont exécutées très tôt sur les patients souffrant de pertes de cheveux.

Articles similaires