Tomate : un super aliment pour lutter contre l’excès d’acide urique

red tomato on white surface

Il n’est pas inconnu que l’alimentation joue un grand rôle sur la santé. C’est notamment visible dans le cas d’un taux élevé d’acide urique dans l’organisme. Ainsi, certains aliments sont recommandés pour lutter contre les purines. Découvrez-les !

Tout savoir sur l’acide urique

Lorsqu’il est trop présent dans l’organisme, il peut provoquer des crises qui sont généralement très douloureuses. Cela peut même expliquer le développement de certaines maladies. Il est donc essentiel de savoir ce que c’est pour les éviter.

A lire aussi : Quand et pourquoi consulter un ORL ?

L’acide urique, qu’est-ce que c’est ? 

Cette molécule est le résultat de la dégradation des protéines des cellules mortes. Ces protéines sont aussi appelées purines. Ces dernières proviennent généralement de l’organisme humain ou des aliments ingurgités. Elles se retrouvent premièrement dans le sang avant d’être évacuées par les urines. C’est donc en quelque sorte un déchet du corps humain puisqu’il n’a pas de fonction réelle. De cette manière, moins votre corps en contient, mieux vous vous portez.

Quels sont les tests pour contrôler le taux d’acide urique ?

Pour voir si le taux de cette protéine n’est pas trop élevé dans le corps, il existe deux tests : l’analyse d’uricémie par prise de sang et par analyse urinaire. Les deux tests sont complémentaires car ils ne permettent pas de détecter les mêmes anomalies. Par exemple, la prise de sang permet de détecter la goutte tandis que le test urinaire aide à trouver si le patient risque d’avoir des calculs d’urate.

A lire aussi : La tomate : un allié contre l'excès d'acide urique

Qu’entraîne un taux d’acide urique trop élevé dans le corps ? 

Le taux normal de ces purines dans le sang est différent suivant le sexe de l’individu. Il est généralement compris entre 3,5 et 7,2 mg/dL pour un homme et entre 2,6 et 6 mg/dL pour une femme. Lorsque cet acide est trop présent, l’individu est sûrement atteint d’une maladie. La plus répandue est la goutte : c’est une maladie chronique fréquente qui est la réponse au dépôt de petits cristaux de purines dans les articulations et les fibres.

Ce taux anormal d’acide urique peut aussi être dû à :

  • une leucémie
  • un état de déshydratation
  • certains cancers
  • des calculs rénaux

orange tomatoes

Lutter contre l’acide urique grâce à une bonne alimentation

Les habitudes de consommation jouent un grand rôle sur la présence plus ou moins élevée des ces protéines dégradées. Vous devez alors vous méfier de certains aliments.

Tomate et acide urique

Contrairement aux idées reçues, les tomates ne sont pas forcément un élément déclencheur d’une crise de goutte. Effectivement, les tomates sont riches en purines mais pas assez pour provoquer, à elles-seules, une crise. Bien que très acides lorsqu’ils sont cuits, aucune étude n’a démontré que ces fruits aient un impact. Au contraire, le gaspacho qui est un plat rempli d’antioxydants, dans lequel les tomates sont présentes, aiderait même à diminuer le taux d’acide urique.

Les aliments qui contiennent trop de cette substance

Il n’est pas conseillé de consommer des boissons sucrées et alcoolisées puisqu’elles en contiennent beaucoup. C’est également le cas de la viande rouge : elle est également à bannir en cas de cholestérol. Plus surprenant, beaucoup de fruits sont super concentrés en purines. Alors, certains légumes comme les asperges et les poireaux sont à manger avec modération.

Il est donc recommandé par les spécialistes de suivre un régime alimentaire avec une faible teneur en purines comme le riz et le jus de fraise. Boire beaucoup d’eau est également conseillé. En effet, l’eau permet d’éliminer plus facilement les déchets produits par le corps humain.

Articles similaires