Nos conseils pour trouver une bonne mutuelle santé

Sur le marché des complémentaires santé, les offres sont pléthoriques. En effet, sur le net des centaines de sociétés proposent des mutuelles. Il n’est pas simple de repérer les plus compétitives. Pour être efficace, il faut analyser certains critères précis et être méticuleux. Explications.

Une offre très large de mutuelles santé

Pierre, 47 ans, comptable dans une petite entreprise de travaux publics scrute l’écran de son ordinateur portable. Il fait défiler les pages en quête de l’offre qui retiendra son attention. « Je souhaite changer de mutuelle car celle que j’ai actuellement ne me convient plus. Mes lunettes me sont très mal remboursées. C’est pour cette raison que j’entame ces démarches », explique le quarantenaire aux cheveux poivre et sel qui vit dans l’Essonne. Il cherche la mutuelle santé qui constitue le meilleur rapport qualité-prix.

Lire également : Est-il possible d’utiliser Le Bee Wrap en famille ?

Comme Pierre, de nombreux Français et Françaises souhaitent bénéficier de la meilleure protection sociale. La Sécurité Sociale est censée s’occuper de cette tâche mais de nombreux soins sont de plus en plus peu remboursés. Les patients sont donc nombreux à avoir recours à une complémentaire santé.

Évaluer ses besoins de santé

Avant de partir à la recherche de la perle rare, il faut commencer par évaluer de manière fine vos besoins de santé et le budget qui vous souhaitez allouer à votre couverture santé. Un élément important est déjà de déterminer votre état de santé et les services auxquels vous avez le plus souvent recours.

A lire aussi : Quel médicament prendre en cas de douleur musculaire ?

Pour cela, il faut voir votre état de santé global. Cela dépend aussi évidement de vos revenus. De plus en plus de Français ne peuvent plus se soigner correctement faute de moyen. De nombreux reportages à la télévision et dans la presse évoquent cette situation. Les personnes en situation précaire ont vraiment du mal à se soigner.

Il est donc important d’évaluer les types de soin dont vous vraiment besoin. Quels sont ceux qui apparaissent comme des priorités. Cela peut être des soins dentaires ou ophtalmologiques. Si vous allez être enceinte, il faut aussi tenir compte de cette donnée qui est importante. Lorsque l’on vieillit, certains postes de dépense seront forcément plus élevés comme les dépenses liées à l’audition ou la vue. D’ailleurs, les centres auditifs se multiplient ces dernières années en lien avec le vieillissement de la population.

Analyser le prix de la mutuelle santé

Bien sûr, il faut aussi regarder le prix de la mutuelle même s’il faut voir quels services sont proposés selon le tarif. Sur le net, ces dernières années, les comparateurs de mutuelle en ligne se sont multipliés. C’est un outil intéressant mais qui doit tout de même être pris avec des pincettes car certains sites sont en partenariat avec des mutuelles. Il faut donc faire preuve de la plus grande vigilance.

Ces comparateurs prennent en compte de multiples critères et classera les offres de mutuelle. Un grand nombre de patients utilisent ce service. Il faut dire que ces plateformes sont gratuites et permettent d’avoir un vrai gain de temps. Des recherches longues et fastidieuses sont évitées.

Bien regarder les conditions du contrat

Dans les contrats des mutuelles santé, il existe un grand nombre de conditions et de critères. Les tableaux de garanties qui sont présentées montrent la plupart du temps les remboursements en pourcentage. Mais il faut bien regarder sur quelle base : les remboursements de la sécurité sociale ou les frais réels ?

Les tableaux de garanties présentent également la plupart du temps, des garanties sous forme de forfait en euro. Pour bien comprendre les forfaits il faut se demander si le forfait est par acte ou sur un laps de temps. C’est un élément important. Si c’est par acte, une limitation du nombre d’acte remboursés existe-t-elle ? Si c’est sur une période, est-ce sur une année de contrat ? une année civile ? Pour six mois ?

Il faut aussi regarder s’il s’agit d’un forfait par contrat ou concernant un bénéficiaire. S’il s’agit d’un système par contrat, le montant ou la limitation d’acte seront stipulés pour le contrat. Si c’est un dispositif par bénéficiaire, le montant ou la limitation d’acte seront établis par bénéficiaire. Il faut aussi être très vigilant concernant les limitations et les plafonds. Ainsi, les forfaits par acte comme les lunettes ou par jours sont généralement limités en nombre.  Il faut aussi se méfier des taux de remboursement qui peuvent apparaître comme parfois un peu trop racoleurs.

Bien regarder le taux de remboursement

Des taux de remboursement important ne signifient pas systématiquement que la personne est correctement remboursée. Ainsi, en optique, 1.000 % de la base de remboursement, c’est une donnée assez faible car la base de remboursement de la Sécurité sociale est très faible. Pour une paire de lunette adulte remboursée à hauteur de 1 000% de la base de remboursement, il ne s’agit que de 0,50 € de remboursement. Méfiance, donc.

Par ailleurs, il est aussi essentiel de regarder e près les délais d’attente ou alors les fameux délais de carences. Parfois le remboursement peut prendre vraiment beaucoup de temps. Cela peut être assez préjudiciable lorsque l’on a un budget serré et que l’on se retrouve à découvert car on attend ce fameux remboursement. D’autant plus que les banques facturent des frais pour les personnes qui se retrouvent à découvert.

Ainsi, pour finir, nous espérons que les différents conseils que nous venons de vous exposer vous serons utiles dans vos démarches. Le gros avantage du net et qu’il est possible d’analyser un grand nombre de complémentaires santé depuis chez soi en allant sur les sites mais aussi en appelant directement. À noter aussi qu’il est de plus en plus simple de rentrer en contact par mail avec un conseillé qui pourra vous faire parvenir un devis personnalisé si nécessaire. Il prendra en compte différents paramètres comme votre âge et vos antécédents médicaux. De nombreuses personnes passent aussi par leur banque pour souscrire une assurance santé. Les conseillers bancaires ont pris l’habitude de proposer ça à leurs clients qui sont de plus en plus réceptifs.