La lombalgie : ces métiers qui nous exposent

La lombalgie renvoie à des douleurs qui siègent au bas du dos, au niveau des vertèbres lombaires. Il s’agit là de la forme de mal de dos la plus courante. Même si elle ne présente pas réellement de gravité, il n’en reste pas moins qu’elle procure une sensation très inconfortable. Il est difficile de donner la cause exacte de la lombalgie, puisqu’en réalité, il y en a plusieurs. Mais il faut savoir que certains métiers sont les plus à risque.

Ce qu’il faut savoir sur la lombalgie

La lombalgie peut être décrite comme étant une douleur que l’on ressent dans la zone lombaire, c’est-à-dire au niveau de vertèbres présentes en bas du dos. C’est une sensation très incommodante et tout aussi douloureuse. Plus de 80 % des individus ont eu un jour à souffrir de lombalgie. Elle peut survenir à n’importe quel âge, avec des pics d’apparition à l’adolescence et autour de 45 ans.
Les causes de la lombalgie sont nombreuses et tout aussi variées. Elle peut résulter d’un effort physique intense, d’un mauvais geste, de lésions musculaires. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il existe des métiers qui ont tendance à favoriser l’apparition de lombalgies. Il est également possible que la vieillesse en soit la cause, ou même la sédentarité des jeunes. Chaque cas est donc différent.

Lire également : Meilleur traitement de perte de cheveux : 5 questions à vous poser avant de vous en procurer une

Les métiers les plus à risque

Il y a des métiers qui requièrent un véritable effort physique, ce qui peut facilement favoriser l’apparition de lombalgie. Lorsque vous effectuez des gestes qui sollicitent très souvent la colonne, les muscles du dos, ou encore la ceinture abdominale, vous pouvez toujours vous attendre à souffrir de mal de dos. Parmi les métiers les plus à risque on peut parler des ouvriers en bâtiment et des travaux publics, des déménageurs, des manutentionnaires, tels que les ouvriers qui travaillent pour Socoma. On peut aussi parler des infirmiers et aide-soignants, qui sont tenus de déplacer des patients, des agriculteurs, des puériculteurs, des caissières, des chauffeurs routiers, ou encore des employés dans les banques, l’administration et autres. Il faut savoir que l’immobilisme peut toujours pousser à la chronicisation des maux de dos.

Le nombre des lombalgies d’origine professionnelle ne diminue pas depuis 10 ans, malgré le fait qu’une baisse de la sinistralité ait été constatée. Pire encore, ces lombalgies d’origine professionnelle constitueraient 20 % des accidents du travail.

Lire également : Le docteur de veine Diana Wilsher discute des vitamines qui peuvent vous aider avec des veines variqueuses