L’hypermétropie, c’est quoi ?

Même si on n’en parle pas souvent : l’hypermétropie est un trouble de la vision qui atteint de nombreux enfants. Chez ces jeunes patients, il se traduit par une vision floue des éléments qui sont proches. Faisons le point sur cette fameuse hypermétropie dans cet article.

L’hypermétropie en quelques mots

Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, il s’agit d’une anomalie de la vision, mais pour être plus précis, c’est un phénomène de réfraction. Sur un œil « emmétrope » ou normal, les rayons lumineux se focalisent sur la rétine. On perçoit alors une image nette. Sur un œil « amétrope » ou touché par l’hypermétropie, c’est derrière la rétine que l’image se forme, c’est ce qui explique cette vision floue.

A lire en complément : Est-ce que l’utilisation de papier à rouler affecte votre santé

Les différents types d’hypermétropie

L’hypermétropie ne se présente pas sous la même forme chez les sujets. On peut parler de :

  • Hypermétropie axiale qui s’explique par une anomalie au niveau de la longueur de l’œil. Ce dernier est court comparé à son pouvoir de convergence. C’est ce type d’hypermétropie qui touche le plus les enfants, mais il n’y a pas à s’inquiéter, car dans la plupart des cas, il disparaît avec la croissance de l’œil,
  • L’hypermétropie de courbe qui est une insuffisance de la courbure cornéenne. C’est rare et il résulte d’une anomalie congénitale ou d’un traumatisme,
  • L’hypermétropie d’indice qui est une réduction progressive de la réfraction du cristallin. C’est avec l’âge qu’on peut avoir l’hypermétropie d’indice.

A lire aussi : Quelques astuces sur les protéines et huiles végétales

Un trouble difficile à détecter

L’hypermétropie n’est pas si gênante, notamment auprès des enfants, car ils ont plus cette capacité à s’adapter. Il faut savoir que l’œil humain a ce pouvoir de modifier la forme du cristallin via les muscles ciliaires. Une personne atteinte de ce trouble oculaire peut alors très bien avoir une vision nette de près. Ceci fait qu’il n’est pas facile à détecter.

Il faut tout de même savoir qu’au fil du temps, cette capacité de l’œil à s’adapter peut engendrer des douleurs, des maux de tête et des tensions. Certaines personnes peuvent même ressentir des brûlures oculaires ou une fatigue oculaire. La vision peut alors devenir floue après d’importants efforts comme quelques heures de lecture.

Le diagnostic et la suite …

Il ne faut pas négliger l’hypermétropie chez l’enfant, car sans un traitement adapté, il peut s’exposer au strabisme. Pour une confirmation de ce trouble visuel, il faut se rendre chez l’ophtalmologue. La correction de l’hypermétropie n’est nécessaire que lorsque le trouble est important. La correction peut alors s’agir d’un port de lunettes avec un verre convexe.

Dans certains cas, notamment, quand ce n’est pas de l’hypermétropie axiale, l’ophtalmologue peut aussi proposer une chirurgie oculaire au laser ou la pose d’un implant. Il faut savoir que l’opération hypermétropie peut améliorer la vision de près comme de loin. On peut alors procéder à l’opération dès l’âge de 20 ans. Pour se décider de l’intervention à réaliser, le spécialiste prendra en compte le niveau du trouble, l’état du cristallin, l’âge du patient et d’autres facteurs.

Articles similaires