Pourquoi un infirmier doit-il s’assurer pour son travail ?

infirmière

Pour protéger son activité et son local professionnel, l’infirmier est tenu d’assurer son travail. En effet, il y a énormément de risques en lien avec l’exercice de votre métier. Si vous ne vous protégez pas contre ceux-ci, c’est toute votre carrière que vous mettez en jeu. Découvrez ici les véritables raisons de franchir le pas.

Pour respecter la loi en vigueur

La loi Kouchner de 2002 exige des infirmiers et infirmières qui exercent à titre libéral de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle infirmier. Ceux-ci ne peuvent y déroger. Autrement, ils risquent de payer jusqu’à 45 000 euros d’amende. Outre cela, les autorités compétentes peuvent également leur interdire d’exercer leur activité.

A lire aussi : Comment soigner une plaie liée au pied diabétique ?

Cela dit, vos longues années d’études ne vous serviraient à rien. Vous ne pourrez subvenir à vos besoins, encore moins à ceux de votre famille. En souscrivant une assurance pro, vous éviterez toutes ces déconvenues. L’idéal serait d’y souscrire avant le début de votre exercice.

Pour être protégé en cas de fautes professionnelles

A découvrir également : Comment se passe l'implantologie dentaire ?

L’erreur est humaine. Les fautes ne sont pas toujours inévitables dans votre profession. Certaines peuvent impliquer un dommage corporel pour votre patient. Il peut s’agir d’un handicap, d’une blessure, et même d’un décès. Étant donné qu’elles engagent votre responsabilité professionnelle, vous pouvez vous retrouver à payer des centaines de milliers d’euros au patient qui a subi le préjudice.

Certes, s’assurer pour son travail ne donne pas carte blanche pour commettre des fautes professionnelles volontairement ou fréquemment, mais cela vous permet d’exercer en toute sérénité. En effet, l’assurance professionnelle garantit des indemnisations. Aussi, assure-t-elle la prise en charge légale à ceux qui sont victimes de fautes professionnelles. Au nombre de ces fautes de service, on retrouve :

  • les surdosages au moment d’administrer de médicaments à un patient ;
  • les accidents occasionnés par un mauvais conseil ;
  • des réactions allergiques d’un patient faisant suite au traitement prescrit ;
  • les accidents causés par une négligence médicale ou par le matériel médical, etc.

Lorsque de telles situations se présentent, l’assurance responsabilité civile professionnelle infirmier vous assiste dans le processus d’indemnisation de votre client. Vous ne risquez pas non plus d’être traduit en justice.

Les infirmiers salariés doivent-ils s’y mettre ?

Les infirmiers ou infirmières qui perçoivent de salaires dans une clinique ou un hôpital ne sont pas tenus de souscrire une assurance professionnelle. En effet, l’assurance de leur employeur les couvre.

En dépit de cela, il est fortement recommandé à ces derniers de souscrire une RC Pro (Responsabilité Civile Professionnelle) personnelle. En effet, ils ne peuvent pas compter sur l’assurance de l’employeur tout le temps. Il peut arriver qu’ils commettent une faute détachable du service en établissement public ou privé. Dans ce cas, ils pourront bénéficier de la protection de la RC Pro personnelle.

Autres raisons de franchir le pas

En s’assurant pour votre travail, votre local professionnel et tous vos matériels sont couverts contre les risques d’incendie, les dégâts des eaux, des actes de vandalisme, etc. Pour en profiter réellement, vous devez souscrire à l’assurance multirisque professionnelle. En outre, il est conseillé aux infirmiers de souscrire à la protection juridique. Il s’agit d’une assurance qui leur offre une bonne couverture pour des litiges en lien avec leur métier.

Des litiges avec les fournisseurs en est un exemple. En outre, une telle couverture vous permet de faire aisément face aux frais de comparution et de défense devant une cour. Voilà les véritables raisons pour lesquelles les infirmiers doivent s’assurer pour leur travail.

Articles similaires