Quelle quantité de spiruline par jour ?

Vous avez découvert récemment la solution miracle : spiruline. A présent, vous comptez démarrer le traitement sans information précise sur la posologie. L’on vous en dit plus ici sur le dosage idéal pour atteindre votre résultat de la meilleure des façons.

Pour un adulte ordinaire

Un adulte a déjà un organisme stable en termes d’automatismes. Tous les organes sont alors assez efficaces pour digérer une certaine dose de spiruline. Il n’y a pas de précautions extrêmes à prendre. L’on peut passer directement au dosage limite. Tout dépend de l’objectif que l’on s’est fixé et de son métabolisme de base. Il faut insister également sur le degré d’expérience et la rapidité du processus que l’on a enclenché.

A découvrir également : Importance d’une bonne hygiène de l’air

Pour un adulte ordinaire, l’on doit s’arrêter à la dose d’un gramme par jour durant la première semaine de prise. Cela permet d’habituer son organisme à la prise d’un tel complément. C’est par la suite, surtout dans la deuxième semaine que l’on montera à deux grammes par jour. Si l’on en a toujours besoin, il est possible d’aller à trois grammes par jour dans la troisième semaine. Il est à noter que c’est la limite. Il ne faut pas aller au-delà si l’on n’a pas envie d’avoir des problèmes de santé.

Pour tout besoin exceptionnellement plus conséquent, il vaut mieux consulter son médecin traitant. C’est d’ailleurs un impératif pour un adulte en pleine convalescence. Il aura besoin d’énergie et de renforcement organique. L’adulte en besoin d’énergie pour lutter contre une fatigue passagère a droit à une dose plus élevée que l’adulte ordinaire. Il n’aura qu’à rajouter ½ à la dose normale.

A lire en complément : Quelques conseils pour prendre soin de sa peau

Pour un sportif

Le sportif est habitué à réaliser de gros efforts. Il est très athlétique et très endurant. Pour cela, il a besoin d’énergie, de calories en temps et en heure. C’est pour cette raison que sa dose n’est pas assimilable à la dose d’un adulte ordinaire. C’est en cela que l’on comprend la complexité de la prescription chez le médecin traitant ou le pharmacien. Il faut leur fournir la bonne information pour qu’il puisse vous fournir la bonne ordonnance.

En l’occurrence, il est de bon ton que le professionnel (sportif) tienne compte de la période. S’il est en préparation pour une grande compétition, il aura besoin d’être à l’entraînement tout le temps. L’on pourrait même lui permettre d’atteindre la dose maximale de 10 grammes par jour. S’il s’agit d’une période de récupération, il faudra y aller lentement sans pression. Dans ce cas, une dose de 4 grammes par jour ne serait pas négligeable.

Pour un enfant
L’enfant ne peut pas prendre la même dose que les catégories évoquées plus haut. Il a un corps assez fragile et en construction. Dans ce cas, il y a trop de risques. Il vaut mieux s’en remettre à un professionnel de la santé pour l’ordonnance.

Il faudra prendre en compte le poids et certaines données sur la constitution morphologique de l’enfant. Chaque détail permettra d’en arriver à une dose objective. De cette façon, la prise se fera sur la durée sans attirer des effets secondaires ingérables.