Qu’est-ce que la part mutuelle des employés ?

part mutuelle des employés

La part mutuelle des employés renvoie aux cotisations à la charge du salarié. En effet, l’employeur n’a pas l’obligation de financer la totalité des cotisations, mais plutôt un minimum de 50 %. Qu’est-ce que la part mutuelle des employés ? Décelez ici toutes les informations importantes sur le sujet.

La mutuelle d’entreprise : la part salariale

La part salariale de la mutuelle d’entreprise désigne les cotisations dues par l’employé. C’est le rapport entre la paie du salarié et la valeur ajoutée de l’entreprise. Elle est déduite du salaire de l’employé. Celle-ci n’a aucun impact sur l’entreprise et est déductible de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP).

A lire aussi : Chirurgie esthétique : connaissez-vous l'abdominoplastie ?

La contribution financière de l’employeur est égale à la moitié des cotisations totales. Cependant, il peut décider de financer plus de la moitié ou la totalité de la mutuelle santé. Cette décision émane le plus souvent du fait que le salarié soit cadre ou non et de la position qu’il occupe dans l’entreprise. Au cas où l’employeur ne finance pas la totalité de la mutuelle santé, le reste du montant des cotisations est attribué à l’employé et ne doit pas dépasser les 50 %.

Qu’est-ce que la mutuelle ?

La mutuelle est une organisation à but non lucratif ayant pour but la protection des intérêts de ses adhérents. Elle offre la possibilité d’être remboursé partiellement ou totalement des frais de santé. Celle-ci vient compléter les garanties de bases offertes par la sécurité sociale. Sa couverture prend en compte les frais d’hospitalisations, les soins, les consultations et les médicaments.

A lire en complément : La lombalgie : ces métiers qui nous exposent

Le fonctionnement de la mutuelle

part mutuelle des employés

La mutuelle fonctionne sur le taux du ticket modérateur. Elle prend au minimum en charge l’estimation du ticket. Le ticket modérateur, c’est la partie financière remboursée par la sécurité sociale. En effet, si le taux de votre ticket modérateur est de 60 %, la mutuelle doit au moins couvrir les 3/5 de vos frais de santé.

Cependant, certaines mutuelles proposent un taux de remboursement de 150 %. C’est-à-dire qu’elles couvrent la totalité du ticket modérateur avec un surplus de 50 %. Dans ce cas, pour une consultation de 20 euros, vous ne paierez que 6 euros.

Différence entre assurance maladie (sécurité sociale) et mutuelle de santé

L’assurance maladie est une structure de capitaux qui se concentre sur les apports des associés au capital social de l’organisme. Elle propose un complément santé assis sur les risques individuels des clients et dont les bénéfices sont reversés aux actionnaires.

La mutuelle par contre, se repose sur le risque collectif de ses clients. C’est une organisation solidaire dont les adhérents sont sociétaires.

Toutefois, les deux types d’organismes ont un même et unique objectif. Le but, c’est de compléter la part financière qui n’est pas prise en charge par la sécurité sociale.

Les avantages de la mutuelle d’entreprise

Encore appelée mutuelle santé, la mutuelle d’entreprise est un contrat d’assurance ayant pour objectif la prise en charge des frais de santé des personnes qui travaillent dans ladite structure. Elle présente de multiples avantages tant pour l’employeur que pour le salarié.

Pour l’employeur

Le profit de la mutuelle santé est surtout d’ordre fiscal pour l’employeur. En effet, un employeur qui se soumet à cette obligation bénéficie d’une réduction fiscale de 6 % des charges sociales. Cette baisse est déduite des cotisations patronales sur le bénéfice imposable de l’entreprise.

La mutuelle d’entreprise est un excellent procédé pour donner plus de valeur humaine à la société. Aussi, une meilleure prise en charge santé permet d’optimiser les performances en entreprise. Elle va de la réputation de la marque de l’entité.

Pour l’employé

Pour le salarié, la mutuelle d’entreprise permet de bénéficier d’une couverture plus étendue. En effet, l’employé peut faire profiter des garanties du contrat à son partenaire. Ses enfants de moins de 22 ans et handicapés à sa charge peuvent aussi en bénéficier.

Le coût est moins onéreux comparé à un contrat d’assurance santé individuelle. Néanmoins, le salarié a le droit de refuser la mutuelle de son entreprise. Dans ce cas, le motif de refus doit respecter les conditions de la loi en vigueur concernant la mutuelle d’entreprise.

 

Articles similaires